Orthodisciplinarité

De Sénoriat
Aller à : navigation, rechercher


La nécessité moderne d'herméneutique interdisciplinaire réclame une compatibilité de présentation des délivrables disciplinaires, permettant leurs comparaison, continuation, mise en cohérence, alignement, indexation/adressages/nommage, etc. : l'"en réseau", ou diktyologie, de leurs données selon leurs différents ordres.


Pour cela deux options sont possibles :

  • a posterirori : des technologies de mise en correspondance sont alors post-investiguées pour l'appariement de sources disparates existantes (et donc modernes, mais aussi anciennes) face à la quadruple hétérogénéité des démarches, des langues, des formats et des sens structuraux et reportés [1].
  • a priori : les délivrables disciplinaires procèderont de méthodes, de présentation, de schémas, de formats, de pragmatiques, de sémantiques préalablement alignés, enseignés et adoptés qu'il sera possible de résoudre en cohérence au sein de l'interligence des humanités sapiensiques, c'est-à-dire d'exploration des sapitations humanumérique et/ou artificielle individuelles.


La recherche de cette orthodisciplinarité va réclamer :

  • une analyse préalable des prérequis, implications et conséquences d'une vision orthodisciplinaire pour en analyser la possibilité et les implications interdisciplinaires et notamment de la nécessité de résolution polylemnique, d'une interligence [2] architectonique ;
  • sans doute une reprise théorique profonde des données, de l'information, de la communication, de la connaissance, du savoir, de la sapience et, s'en suivant, au-delà des disciplinarisés, d'une rationalisation transdisciplinaire de la raison elle-même ;
  • une réponse normative, uniforme à toute l'interligence, au besoin d'une ontologie terminologique multilinguistique ;
  • un corpus significatif de tentatives multidisciplinaires en ce sens. Le but de Doctorants.fr, des projets parallèles Diktya.org (terminologie commune) et de l'exploration mnématique (terminologies personnelles), est de constituer un tel corpus,
  • à partir des publications, débats et minages qui leur sont soumis
  • dans une grande diversité disciplinaire et d'environnement de recherche,
  • mais selon une même grammaire et une même sémantique, dans un même contexte de souci d'échange et de symbiose transdisciplinaire, permettant l'application d'une même gamme d'outils de mesure, d'extraction, de comparaison communs afin d'en détecter les schèmes invariants, leurs conditions et possibles algorithmes ou agorismes.


  1. L'appariement ontologique est une solution prometteuse au problème de l'hétérogénéité sémantique. Il trouve des correspondances entre les entités sémantiquement liées des ontologies. Ces correspondances peuvent être utilisées pour diverses tâches, telles que la fusion d'ontologies, la réponse à des requêtes, la traduction de données ou la navigation sur le Web sémantique. Ainsi, les ontologies correspondantes permettent l'interopérabilité des connaissances et des données exprimées dans les ontologies correspondantes.
  2. interligence : le ce par quoi tout est lié, à travers les syllodonnées, données entre les données liées.


L'interdisciplinarité :

  • est une démarche dans laquelle deux disciplines vont croiser leurs compétences, leurs savoir-faire, vont interagir pour comprendre, apprendre ou/et construire. C'est comme si on était dans une vision binoculaire. Chacune des disciplines permet d'accéder à la vision en relief commune (cf. Nathalie Reveyaz).
  • est une intelligence collective. C'est comment plusieurs disciplines vont travailler ensemble, vont créer des liens. Et donc, cette coopération, va permettre une recherche multiperspectiviste, avec toutes ses facettes, ses angles, ses regards, ses différentes lunettes pour le voir avec des formes différentes, l'appréhender, telle une réalité multiple.
Chaque discipline va apporter quelque chose, mais pas forcément la même chose. Certaines vont apporter un processus, une démarche, d'autres, des concepts, des habilités pratiques, pour travailler ensemble autour d'un projet commun. L'interdisciplinarité, c'est des situations créées par le cadre commun, mais qui permettent au chercheur d'intégrer, de comprendre, d'apprendre. C'est l'individu qui intègre l'interdisciplinarité, et non le groupe de recherche. (cf. Marie-Françoise Olivier).

Pour que cette complémentarité constructive puisse se faire, il est important que les conceptions et leurs descriptions soient intercompatibles. C'est le rôle de l'orthodisciplinarité de le permettre.




Eléments