Note préalable

De Sénoriat
Aller à : navigation, rechercher

Ce site est en création : vous accédez la maquette de travail d'une étude de longue haleine. Si vous souhaitez y participer rejoignez la cybagora de ses futurs contributeurs.


Attention :

Il s'agit ici de l'interrogation rebattue de notre temps, souvent qualifiée de "changement de paradigme", mais en partant de sa plus importante caractéristique visible : le macro-changement sociétal de l'apparition du séniorat [1],
  • dans un contexte de brutale augmentation démographique de la durée moyenne de vie, de la taille de la multitude humaine et de son niveau culturel moyen
  • et des perturbations et des adaptations (notamment des NTIX [2]) que semble entraîner et réclamer l'émergence d'une nouvelle homéostasie anthropocènique.
La magnitude du changement contexturel parait réclamer la contribution scientifique (connaissance commune), sapiensique (savoirs de chacun) et simultanée de toutes les disciplines intellectuelles, qu'elles soient universitaires, industrielles ou "hors les murs" [3]. Ceci réclame une approche relationnelle en compatibilité orthodisciplinaire que le primauteur de ce site aborde avec la préoccupation de la mieux définir pour sa propre discipline "séniorique" et de l'appuyer sur la recherche d'une conjecture architectonique commune ALFA, destinée à s'ajuster au fil de vos contributions.


___
  1. ou silver-power, -economy, -class ou encore "cheveux-gris"
  2. les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont manifestement besoin d'une extension profonde des théories de l'infodynamique en particulier dans le domaine de la stigmergie et de l'apport néguentropique des réseaux (diktyologie).
  3. "Hors les murs" ou "Beyond the wall" semble devenir l'expression consacrée pour qualifier la recherche civile en parité de compétence avec les recherches universitaires et du secteur privé. L'expression "participatif" qualifiant l'assistance citoyenne que la société civile peut apporter à la recherche en général.